Giulia Romano

Project manager du programme énergie-environnement

Après l’obtention d’un Master en Etudes européennes à la Faculté de Sciences politiques de l’Université de Turin, en Italie, Giulia Romano a obtenu un diplôme de langue et littérature chinoise à l’Université de Paris 7 – Denis Diderot. Doctorante à Sciences Po Paris depuis 2010, elle conduit actuellement des recherches sur la politique climatique de la Chine et sur sa mise en œuvre à l’échelle des villes chinoises. Assistante de recherche de David Camroux (CERI – Sciences Po) de mars 2010 à juillet 2011, elle a également travaillé sur la dimension internationale, et plus précisément sino-européenne, de la politique climatique chinoise dans le cadre du projet de recherche de la Commission Européenne FP7 Mercury. Elle a rejoint Asia Centre en 2012 en tant que manager projet du programme Energie-environnement.

Imprimer la page

Facebook Twitter Delicious Linked in

Ses dernières publications

Asia Trends #2

Jeudi 14 décembre 2017

lire la suite

China's Energy Security : A Multidimensional Perspective

Mercredi 22 juin 2016

Routledge, 260p. >> Un approvisionnement en énergie sécurisé est ..... lire la suite

La Chine face au défi du gaz : la dimension internationale

Lundi 05 mai 2014

La Chine est, depuis 2007, un importateur net de gaz naturel. La croissance rapide de la demande nationale couplée à l’impossibilité pour les ressources nationales de répondre à cette demande ne ..... lire la suite

Medias

Derniers médias associés

Evenements

Derniers évenements associés

Vendredi 15 septembre 2017

à Singapour, quatrième édition du dialogue, en partenariat avec le Ministère singapourien des Affaires Etrangères et l'Ambassade de France à Singapour. Les participants français et singapouriens échangeront leurs points de vue sur les politiques domestique, régionale et étrangère de la Chine.

Asia centre

Asia Centre Fondé en août 2005 par François Godement et une équipe de chercheurs et experts de l’Asie contemporaine, Asia Centre a pour objectif de conduire des recherches sur l’Asie contemporaine, d'organiser des débats et de valoriser, par des publications, les résultats de ces recherches et rencontres.