La question du terrorisme en Chine : enjeu national et conséquences internationales

Vendredi 14 mars 2014

Séance d’actualité de l’Observatoire Chine

Tags : Sécurité internationale - Ordre public - Chine

L'attentat place Tiananmen du 28 octobre 2013, ainsi que les explosions devant les bureaux du gouvernement provincial du Parti communiste dans le Shanxi quelques jours après, ont démontré que la Chine, en dépit de ses efforts, était relativement vulnérable face aux risques d'actions terroristes. Ceci d'autant plus que ces deux évènements impliquent des acteurs qui diffèrent radicalement dans leur motivations et dans l'intensité de leurs actions. Aujourd'hui, Pékin fait face à une très forte contestation politique au Tibet et au Xinjiang, mais elle fait aussi face à une nouvelle mobilité de groupes terroristes/insurgés à ses frontières afghanes et kazakhes. Que ce soit de manière unilatérale (à travers les moyens déployés et les forces mobilisées) ou multilatérale (dans la cadre de l'Organisation de coopération de Shanghai notamment), la politique antiterroriste chinoise souffre de nombreuses faiblesses structurelles et organisationnelles. Cette séance reviendra sur les enjeux politiques de la lutte contre le terrorisme en Chine, sur les dispositifs mis en place, sur les coopérations sécuritaires et sur les conséquences internationales de ces dynamiques.

Imprimer la page

Facebook Twitter Delicious Linked in

La participation à cette séance avec Emmanuel Puig (Chercheur et pilote de l'Observatoire Chine et du programme sécurité et défense en Chine à Asia Centre) se fait sur invitation.

GoRSS

S'inscrire à la Newsletter

S'inscrire
ESPACE utilisateur
Asia centre

Asia Centre Fondé en août 2005 par François Godement et une équipe de chercheurs et experts de l’Asie contemporaine, Asia Centre a pour objectif de conduire des recherches sur l’Asie contemporaine, d'organiser des débats et de valoriser, par des publications, les résultats de ces recherches et rencontres.