La Corée du Sud, un bon élève à la croisée des chemins : Antoine Bondaz sur RFI le 4 novembre 2015

Mercredi 04 novembre 2015

Tags : Corée - Chine - États-Unis - vision stratégique

François Hollande est arrivé mercredi matin à Séoul, après deux jours de visite en Chine. Cette première venue d'un chef d’Etat français en Corée du Sud depuis une quinzaine d'années s’inscrit dans le cadre de l'année France-Corée : les deux pays fêtent en 2016 le 130e anniversaire de leurs relations diplomatiques. Antoine Bondaz revient pour RFI sur les enjeux de la Corée du Sud, sur sa dépendance économique vis-à-vis de la Chine et de sa dépendance géopolitique vis-à-vis des Etats-Unis.

Imprimer la page

Facebook Twitter Delicious Linked in

L'économie coréenne est très dépendante de la Chine, qui absorbe 45% de ses exportations. Dès que le moteur de la croissance chinoise ralentit, les répercussions négatives se font immédiatement sentir en Corée.

« Cette dépendance économique vis-à-vis de l’Empire du Milieu se double d'une dépendance vis-à-vis des Etats-Unis sur le plan géopolitique. Souvent présentée comme une crevette entre deux baleines, la Corée est soumise aux pressions des deux grandes puissances rivales. Ce qu'elle qualifie elle-même de dilemme la place dans un équilibre difficile à maintenir. « Depuis quelques années, explique Antoine Bondaz, chercheur au CERI/Asia Centre, on voit les difficultés s'accumuler entre ces deux géants. Deux exemples : la Corée du Sud envisage d'adopter un bouclier anti-missiles américain, la Chine la menace de représailles économiques. Washington voit par ailleurs d'un mauvais œil une participation à la banque asiatique d'investissement dans les infrastructures lancée par Pékin en mars dernier. Plus la bipolarisation de l'Asie du nord entre la Chine et les Etats-Unis avance, plus il est difficile pour la Corée du Sud de maintenir un véritable équilibre. »

 

La Corée du Sud a également de nombreux défis à relever au niveau social. En premier lieu, celui du vieillissement de sa population. Elle était en 2012 le 4e pays le plus jeune de l'OCDE, elle sera en 2050 le 3e pays le plus vieux. En 2030, 31 % de sa population aura plus de 60 ans. « En quelques décennies on a assisté à une transition démographique extrêmement importante, avec un taux de fécondité qui a complètement chuté et s'établit aujourd'hui à moins de 1,2 », détaille Antoine Bondaz, qui souligne la réticence partielle de la société sud-coréenne envers la question de l'immigration et des mariages mixtes. « De plus en plus de migrants viennent travailler dans le pays, mais ce n'est pas sans poser problème. Depuis 50 ans la Corée du Sud se présente comme un pays mono-ethnique, uni-culturel, et elle se rend compte qu'elle doit aujourd'hui réussir à intégrer ces nouveaux citoyens sud-coréens et ces étrangers qui vivent sur son territoire. »

Autre enjeu pour la société sud-coréenne, l'évolution de son système éducatif. Un système extrêmement compétitif, très emprunt des valeurs confucianistes. L'éducation est en Corée du Sud un marqueur social fondamental. Il n'est pas rare que les enfants prennent des cours du soir dès la maternelle, avec l'objectif d'entrer dans les meilleures universités. 71 % de la classe d'âge actuelle fait des études supérieures. « Ce système éducatif est un atout pour le pays au niveau international, mais c'est de plus en plus un problème au sein de la société, analyse Antoine Bondaz. Car ces jeunes surdiplômés ne trouvent pas forcément d'emploi qui correspond à leur qualification, et la pression a bien évidemment des effets pervers, comme un taux de suicide extrêmement élevé chez les jeunes, et d'autres problèmes indirects sur la cohésion sociale ou la vie de famille. »

 

Lire l'article

GoRSS

S'inscrire à la Newsletter

S'inscrire
ESPACE utilisateur
Asia centre

Asia Centre Fondé en août 2005 par François Godement et une équipe de chercheurs et experts de l’Asie contemporaine, Asia Centre a pour objectif de conduire des recherches sur l’Asie contemporaine, d'organiser des débats et de valoriser, par des publications, les résultats de ces recherches et rencontres.