Le modèle d'aide au développement proposé par la Corée du Sud est-il singulier ?

Lundi 24 novembre 2014

Dossier coordonné par Antoine Bondaz et Léonie Allard

Auteurs : Antoine Bondaz - Léonie Allard

Tags : Développement économique - Corée

En un demi-siècle, la Corée du Sud a réalisé "miracle du fleuve Han". Pays ravagé par les guerres avec un PIB inférieur à celui de la République démocratique du Congo dans les années 1960, la Corée du Sud est désormais la treizième puissance économique du monde. En 2010, la Corée du Sud est devenue le 24ème membre du Comité d'aide au développement (CAD) de l'OCDE, faisant du pays le premier, depuis la création du comité en 1961, à réaliser la transition de pays bénéficiaire d'aide publique au développement (APD) au statut de pays donateur. La Corée du Sud est maintenant non seulement prête à élargir son APD mais aussi à exporter son modèle de développement, modèle basé sur sa propre expérience, afin notamment de se différencier des donateurs traditionnels comme la France ou les États-Unis. Une question demeure cependant : le nouveau modèle de pays donateur qu’entend représenter la Corée du Sud diffère-t-il du modèle occidental traditionnel ? C'est à cette question que ce dossier publié en anglais par Asia Centre tente d'apporter des éclairages.

Telecharger  en anglais

Imprimer

Facebook Twitter Delicious Linked in

 

How unique is South Korea’s official development assistance (ODA) model?
Novembre 2014
Publication en anglais, 10 pp.

GoRSS

S'inscrire à la Newsletter

S'inscrire
ESPACE utilisateur
Asia centre

Asia Centre Fondé en août 2005 par François Godement et une équipe de chercheurs et experts de l’Asie contemporaine, Asia Centre a pour objectif de conduire des recherches sur l’Asie contemporaine, d'organiser des débats et de valoriser, par des publications, les résultats de ces recherches et rencontres.