Chine : le changement, une ardente obligation

Dimanche 10 novembre 2013

Article de Jean-Raphaël Chaponnière pour Asie21

Auteurs : Jean-Raphaël Chaponnière

Tags : Europe - États-Unis - Commerce - Chine

Capitalisant sur son adhésion à l’OMC, la Chine a fait une irruption fracassante sur les marchés américain et européen entre 2001 et 2010. Aux États-Unis, la part de marché des produits chinois a grimpé de 7 % à 18 % et en Europe de 7 % à 17 %. Depuis 2010, cette part ne progresse plus aux États-Unis et elle a été ramenée à 16 % dans l’Union européenne (UE) à 27. Une évolution à laquelle ont contribué les fortes hausses de salaires des dix dernières années, conjuguées à l’appréciation du yuan de 30 % vis-à-vis du dollar entre 2005 et 2013. Elle concerne les secteurs traditionnels et des secteurs plus lourds comme la sidérurgie. Cette stabilisation est une bonne nouvelle pour les très nombreux pays qui avaient été bousculés par la montée en puissance de la Chine.

Imprimer

Facebook Twitter Delicious Linked in

 

Cet article rédigé par Jean-Raphaël Chaponnière est paru dans la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°67.

En savoir plus sur la publication

GoRSS

S'inscrire à la Newsletter

S'inscrire
ESPACE utilisateur
Asia centre

Asia Centre Fondé en août 2005 par François Godement et une équipe de chercheurs et experts de l’Asie contemporaine, Asia Centre a pour objectif de conduire des recherches sur l’Asie contemporaine, d'organiser des débats et de valoriser, par des publications, les résultats de ces recherches et rencontres.