État des lieux du conflit frontalier entre la Thaïlande et le Cambodge

Lundi 15 décembre 2014

Note d'Eugénie Mérieau pour l'Observatoire Asie du Sud-est

Tags : Conflits - Asie du Sud-est - Affaires étrangères

Le 1er septembre 2014, le nouveau ministre des Affaires étrangères thaïlandais Tanasak Patimaprakorn et son homologue cambodgien se sont rencontrés à Phnom Penh, annonçant la reprise des relations bilatérales depuis le rendu de l’arrêt de la Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye, le 11 novembre 2013, au sujet de l’affaire du temple de Preah Vihear opposant la Thaïlande et le Cambodge. Cette réunion s’est déroulée dans un contexte de stabilisation politique, suite à la mise en oeuvre d’un processus de réconciliation au Cambodge et d’un coup d’État militaire en Thaïlande. Hun Sen ayant déclaré que « le Cambodge n’est pas une terre d’accueil pour les opposants thaïlandais », il semble résolu à entamer une coopération avec l’administration de Prayuth Chan-Ocha.

 

État des lieux du conflit frontalier entre la Thaïlande et le Cambodge suite au coup d’État du 22 mai 2014 en Thaïlande
Eugénie Mérieau
Septembre 2014
Publication en français, 5 pages 

GoRSS

S'inscrire à la Newsletter

S'inscrire
ESPACE utilisateur
Asia centre

Asia Centre Fondé en août 2005 par François Godement et une équipe de chercheurs et experts de l’Asie contemporaine, Asia Centre a pour objectif de conduire des recherches sur l’Asie contemporaine, d'organiser des débats et de valoriser, par des publications, les résultats de ces recherches et rencontres.