Négocier la place de l'islam chinois, les associations islamiques de Nankin à l'ère des réformes

Lundi 30 juin 2014

Livre de Jérôme Doyon

Auteurs : Jérôme Doyon

Tags : Système politique - Société civile - Politiques sociales - Chine

À travers l’exemple de l’islam, cet ouvrage nous plonge dans les interactions concrètes entre l’État et le religieux en Chine. L’étude de Jérôme Doyon, Chercheur associé à Asia Centre, qui porte sur l’Association islamique de Chine à Nankin, montre que le lien entre État et communauté religieuse n’est pas un simple rapport de contrôle et de répression. En cela ce livre fait rupture avec les études abordant la religiosité en Chine du point de vue de l’État central et de ses règlementations, ainsi qu’avec les recherches centrées sur les communautés qui font abstraction du lien à l’État. Le fait de se concentrer sur une région côtière où l’islam est très minoritaire et où la question séparatiste ne s’insère pas dans l’approche de la communauté religieuse a permis à l’auteur de contourner en partie la censure et d’entrer dans le détail des pratiques de L’État chinois au niveau local.
En analysant les liens personnels des dirigeants associatifs et cadres de l’État-Parti, il montre comment les associations islamiques peuvent développer leur autonomie vis-à-vis des autorités, ainsi qu’augmenter leur poids économique par des activités culturelles, touristiques et commerciales. Elles fournissent à la communauté une plateforme de discussion avec les autorités tout en garantissant une certaine stabilité sociale à l’État. Cette étude s’inscrit dans une démarche où les réseaux de personnes et d’organisations doivent être mis en lumière pour comprendre l’adaptation continuelle des institutions. L’État se réinvente en prenant place dans les organisations sociales, ce qui mène au renforcement mutuel de la société et de l’État.

Imprimer

Facebook Twitter Delicious Linked in

 

Jérôme Doyon, doctorant en science politique à Sciences Po (Paris) et à l’Université Columbia (New York), est l’auteur de ce livre édité chez L'Harmattan. Ses recherches portent sur les questions de politique intérieure chinoise, en particulier sur les organisations par lesquelles le Parti communiste exerce son hégémonie sur la société chinoise, notamment les associations religieuses et organisations de jeunesse. Il écrit régulièrement dans la revue China Analysis dont il a été rédacteur en chef de 2011 à 2012.

En savoir plus sur le livre

GoRSS

S'inscrire à la Newsletter

S'inscrire
ESPACE utilisateur
Asia centre

Asia Centre Fondé en août 2005 par François Godement et une équipe de chercheurs et experts de l’Asie contemporaine, Asia Centre a pour objectif de conduire des recherches sur l’Asie contemporaine, d'organiser des débats et de valoriser, par des publications, les résultats de ces recherches et rencontres.