Perspectives stratégiques régionales : Tibet et Xinjiang

Mercredi 12 février 2014

Note de l'Observatoire Chine

Tags : Ordre public - Chine - Affaires étrangères

Alors que les soubresauts spectaculaires dans les relations de la Chine avec ses voisins d’Asie orientale captent l’attention internationale, la politique étrangère de la Chine à ses frontières occidentales bénéficie de moins de publicité. Pourtant, celle-ci s’avère aussi active, si ce n’est parfois plus agressive. Les régions autonomes chinoises du Tibet et du Xinjiang, qui partagent des frontières avec 11 des 14 pays voisins terrestres de la Chine, jouent un rôle clé dans ce dispositif de politique extérieure. C’est à partir de ces deux régions frontalières - soumises à des dissensions politiques internes - que Pékin développe le maillage logistique de son influence régionale vers le Sud et l’Ouest. Cette influence passe essentiellement par le développement des infrastructures et des réseaux de communication. Toutefois, la dimension commerciale et économique ne doit pas masquer les enjeux stratégiques.

Acheter Imprimer

Facebook Twitter Delicious Linked in

 

Perspectives stratégiques régionales : Tibet et Xinjiang
Camille McConaughey
Janvier 2014
Publication en français, 6 pp. 

GoRSS

S'inscrire à la Newsletter

S'inscrire
ESPACE utilisateur
Asia centre

Asia Centre Fondé en août 2005 par François Godement et une équipe de chercheurs et experts de l’Asie contemporaine, Asia Centre a pour objectif de conduire des recherches sur l’Asie contemporaine, d'organiser des débats et de valoriser, par des publications, les résultats de ces recherches et rencontres.