Géopolitique de l’agriculture indienne

Dimanche 01 mars 2015

Jean-Luc Racine dans Hérodote

Auteurs : Jean-Luc Racine

Tags : Inde

Dans un pays de plus de 1,2 milliard d’habitants où 50 % des emplois sont encore agricoles, la géopolitique de l’agriculture est évidemment multiforme. Dans le cadre national, les tensions persistent entre États de l’Union indienne sur le partage des eaux fluviales indispensables aux cultures irriguées, mais de nouvelles formes de luttes opposent des communautés locales, paysannes ou tribales, aux grands projets industriels ou miniers qui entendent les déplacer sans compensation acceptable, tandis que la guérilla maoïste des naxalites persiste dans le « corridor rouge » de l’Inde centrale. La question sensible du partage des eaux complique aussi les relations de l’Inde avec ses voisins, surtout avec le Pakistan, mais aussi avec Népal, Bangladesh et Chine. Enfin, l’Inde défend avec vigueur ses intérêts au sein de l’OMC, qu’elle a bloquée plusieurs mois en 2014 sur la question des subventions liées aux stocks alimentaires nationaux. Le nouveau gouvernement de Narendra Modi, favorable à l’industrialisation et à l’agrobusiness, commence à redéfinir les politiques agricoles, forestières et environnementales dans un sens qui pourrait susciter de nouveaux conflits.

Imprimer

Facebook Twitter Delicious Linked in

 

Jean-Luc Racine (Vice-Président d'Asia Centre) dans Hérodote, n° 156, 1er trimestre 2015, pp. 29-49.

Plus d'information

GoRSS

S'inscrire à la Newsletter

S'inscrire
ESPACE utilisateur
Asia centre

Asia Centre Fondé en août 2005 par François Godement et une équipe de chercheurs et experts de l’Asie contemporaine, Asia Centre a pour objectif de conduire des recherches sur l’Asie contemporaine, d'organiser des débats et de valoriser, par des publications, les résultats de ces recherches et rencontres.