Que veut la Chine ? remporte le Prix Anteios - Axyntis du livre géopolitique

Jeudi 25 avril 2013

Imprimer la page

Facebook Twitter Delicious Linked in

La 5e édition du Festival de Géopolitique et de géoéconomie de Grenoble a été l'occasion de remettre le Prix Anteios - Axyntis, qu'a remporté l'ouvrage de François Godement Que veut la Chine ?, paru aux Editions Odile Jacob en octobre dernier. Le livre Les nouveaux communistes chinois, coécrit par Mathieu Duchâtel et publié chez Armand Colin, avait également été nominé.

En savoir plus sur la remise de prix

Par ailleurs, François Godement a donné lors de ce festival une conférence intitulée « Shenzen, une zone économique très spéciale » le 6 avril.

La Chine est, avec les grandes places financières mondiales, le plus grand gagnant de la globalisation qui s'est mise en route depuis le début des années 1980, et qu'elle avait anticipée avec ses réformes à partir de 1979. Il faut surmonter la vision désormais périmée d'un territoire chinois découpé en zones ouvertes ou confiné dans une économie plus autarcique : l'immense investissement dans les infrastructures a en quelque sorte nationalisé à l'échelle du pays tout entier la globalisation. Mais celle-ci a tout de même ses place-fortes. Shenzhen, passée de quelques milliers d'habitants à 16 millions fin 2012, en est la plus emblématique. Son économie et sa société illustrent contradictions mais aussi dynamique du système économique chinois : bien qu'il y ait des grands gagnants et de moindres gagnants à Shen zhen. Il n'y a pas à proprement parler de perdants dans cette cité où bien des Chinois voudraient résider – mais ne le peuvent, y compris avec une barrière fort étanche à l'immigration.

S'inscrire à la conférence

GoRSS

S'inscrire à la Newsletter

S'inscrire
ESPACE utilisateur

Asia centre

Asia Centre Fondé en août 2005 par François Godement et une équipe de chercheurs et experts de l’Asie contemporaine, Asia Centre a pour objectif de conduire des recherches sur l’Asie contemporaine, d'organiser des débats et de valoriser, par des publications, les résultats de ces recherches et rencontres.