Laïcité et sécularisme en France et à Singapour

Mardi 15 décembre 2015

Approche comparée dans le cas des minorités musulmanes

Atelier dans le cadre d’un projet de recherche USPC (Université Sorbonne Paris Université)-NUS (National University of Singapore)

Imprimer la page

Facebook Twitter Delicious Linked in

Que ce soit pour la France et Singapour, l’une des questions principales concernant les minorités musulmanes respectives est celle de leur « intégration ». Cette problématique renvoie à l’idée d’identité musulmanes indigènes a priori compatibles avec les intérêts supérieurs de la nation – qu’il s’agisse d’un islam de France et d’une identité musulmane singapourienne. Dès lors, comment la notion de sécularisme, aux contours spécifiques dans chacun des deux pays, s’adapte-t-elle ou répond-elle aux attentes ? Comment se manifeste-t-elle et à quels niveaux ?

A l’occasion de cet atelier, nous espérons explorer les différentes pistes de conciliation, essentiellement 1. au niveau gouvernemental, 2. au niveau de la société civile et 3. au niveau des chefs de file religieux. A cette fin, nous adopterons une approche globale, en nous appuyant au préalable sur un état des lieux des caractéristiques propres à chaque communauté musulmane étudiée.

Participants singapouriens :

-        Suzaina Kadir (vice-doyen, Lee Kuan Yew School of Public Policy)
-        Eugene Tan (SMU)
-        Syed Khairudin Aljunied (NUS)
-        Tuty Mostarom (King’s College)

GoRSS

S'inscrire à la Newsletter

S'inscrire
ESPACE utilisateur

Asia centre

Asia Centre Fondé en août 2005 par François Godement et une équipe de chercheurs et experts de l’Asie contemporaine, Asia Centre a pour objectif de conduire des recherches sur l’Asie contemporaine, d'organiser des débats et de valoriser, par des publications, les résultats de ces recherches et rencontres.